L’écriture inclusive vise à rendre le langage neutre, dans lequel le masculin ne l’emporterait plus sur le féminin lorsqu’il est utilisé au pluriel.